Un peu d'histoire

Stefany NoiseuxAmour, Histoire, Super HitsLeave a Comment

Kizomba? Semba?

Cette danse d’origine Angolaise dont le nom-même signifie « fête » en Kimbundu, désigne son caractère en elle-même tel sa signification! Ses racines sont celles du Semba du même pays d’origine, l’Angola. Cette danse est rapidement propagée
travers les pays Lusophones et l’Europe entière, pour ensuite se répandre
travers le monde.

La Kizomba se caractérise par ses mouvements langoureux dans des positions très raprochées. Le haut du corps reste immobile, tout en étant souple, tandis que le bas du corps est beaucoup plus énergétique. En règle général, l’espace dans lequel se meut le couple est réduit à son stricte minimum et les mouvements sont très élaborés. Dans son contraste, la danse le Semba, correspondant à la musique Semba plus rapide, est caractérisé par des mouvements plus rapide dans un style plus festif. Il faut cependant noté que la Kizomba et le Semba partage les mêmes bases, il faut toutefois prendre en compte que la Kizomba est une version simplifié du Semba.

Le Semba, pour sa part, vient d’une danse qui s’appelle « Massemba », musique populaire traditionelle d’Angola. Fusion de rythmes ancients et d’éléments plus moderne qui fût popularisé dans les années 1950s dans la région de Luanda. Le guitariste Liceu Vieira Dias du groupe N’gola Ritmo, fût un élément important du dévelopement de la musique populaire en Angola. Ce groupe voulait créer un type Angolais spécifiquement moderne, à l’instar de sa dominante culture des occupants Portuguais. Les texts sont ainsi chanté en Kimbundu, une des multiples langues d’Angola.

Dans les années 1960 et 1970, l’évolution prend place, avec la contribution d’élément de la musique Congolaise, Rumba, Merengue, Samba et même le Rock, ainsi que l’utilisation d’instruments de musiques électriques. Dans les années 1980 et 90, les danseurs de Semba ont commencé à élaborer plusieurs figures et à s’amuser avec le supports dans l’harmony avec la construction de la musique ainsi qu’avec leurs partenaires. La génération suivante à ensuite découvert la musique Zouk dans les années 80. Les musiciens ont alors commencé à changer le rythme du Semba vers un style beaucoup plus lent, généralement très romantique qui ressemble dans sa rythmique du Zook Caribéen. Toutefois, des grandes Star de la kizomba, tel que Paulo Flores, ont graduellement commencer à retourner vers un style plus près de ses origines, nageant à contre courant contre des styles en développements tel que le Rap ou le Kuduro.

Avec la danse Kizomba, les mouvements du Semba furent adaptés à se genre croissant en popularité dans les années 1990, mais avec une position plus rapprocher, près du corps, torse à torse et plus lent. les danseurs commencent alors à développer graduellement de nouveaux mouvements de Kizomba.

Même si elle fut née en Angola, le style musical Kizomba, et sa danse qui l’accompagne, se sont répandu dans tous les pays d’Afrique Lusophones « de langue Portuguaise » (Guinea-Bissau, Cape Verde, Mozambique, Sao Tome, etc.). À cause de cela, La Kizomba a eu l’opportunité de croitre en des styles caractéristiques différents dépendemment de la région, autant dans son côté musicale que dans sa danse. Ce nouveau style musical c’est rapidement répandu ailleurs, tel qu’au Cap Vert, et dont les artistes de ces iles ont enlevé les instruments de musique Africain pour utiliser des boîtes à rythmes et des synthétiseurs, pour donner à la Kizomba un son plus « Studio ». Cette musique à l’origine Angolaise commencera donc à traverser vers le Sénégal voisin du Cap Vert en grande partie à cause de ses collaborations entre Artistes.

Capverdiens and Sénégalais tel que Philip Monteiro et Viviane N’dour. Continuant son ascension, la Kizomba fera son chemin jusqu’au Portugal, où sa musicalité sera plus douce et encore plus romantique.

Dans la Kizomba on peut distingué surtout 4 grands styles: un plus traditionnel, le style Angolais, un style Cape Verdean appelé « Passada », un autre Portuguais un mélange entre le zouk et le tango et finalement le style Français, plus acrobatique, respectant toutefois sa musique originale, Le Semba.

La kizomba est principalement une question de « Sensualité, de Tendresse, de Partage et de Fusion ».